30/11/2003

Journée Mondiale des Droits de l'Homme 10 décembre 2004Sos

Journée Mondiale des Droits de l'Homme 10 décembre 2004

Sos Enfants s'associe à la Journée Mondiale des Droits de l'Homme.

Journée mondiale des Droits de l'Homme
Le 10 décembre 1948, les pays membres de l'Assemblée générale des Nations Unies ont signé la Déclaration universelle des Droits de l'Homme et adopté ses 30 articles en convenant de les diffuser dans les écoles ainsi que dans tous les lieux d'enseignement.



Journée mondiale des Droits de l'Homme
En 1988, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l'Homme et l'UNESCO ont déclaré le 10 décembre Journée mondiale des Droits de l'Homme.

Dédiée à l'éducation dans le domaine des Droits de l'Homme, l'édition 2004 de la Journée marquera la fin de la Décennie des Nations Unies pour l'éducationdans le domaine des Droits de l'Homme (1995-2004) et assurera la promotion d'initiatives pour l'amélioration de cette éducation dans le monde entier.

« L'éducation dans le domaine des Droits de l'Homme est indispensable pour que chaque individu puisse profiter pleinement de sa vie et revendiquersécurité et dignité.
Elle est indispensable pour que les représentants des gouvernements puissent donner plein effet aux engagements des États en matière de Droits de l'Homme. Enfin, elle est indispensable pour que toute la société puisse développer et nourrir une culture des Droits de l'Homme, pré-requis d'un développement harmonieux et pacifique. »
Koïchiro Matsuura, Directeur général de l'UNESCO.



Cette date du 10 décembre 2004 a été choisie par SOS Enfants pour promouvoir une action d'insertion et d'aide à la reconnaissance des droits de la
minorité des Pygmées Bagyeli au Cameroun.


Chassés de leur forêt par une déforestation intense résultant du commerce de bois précieux, sans existence au regard de l'état-civil du pays, la minorité Pygmée Bagyeli se voit privée de ses droits les plus élémentaires.
SOS Enfants entend accompagner ce peuple dans sa sédentarisation, la reconnaissance de ses droits et la conservation de sa culture.Journée mondiale des Droits de l'Homme


La scolarisation des jeunes générations de Pygmées Bagyeli se pose comme point de départ de la survie de cette communauté.
Offrir aux enfants pygmées Bagyeli les moyens d'accéder à l'instruction, c'est leur permettre de construire leur avenir, d'acquérir leur autonomie et d'obtenir le respect de leurs droits.

nous vous proposons aujourd'hui d'agir avec nous en

parrainant la scolarisation d'un jeune Pygmée.



Journée Mondiale du SIDA 1er décembre 2004

Sos Enfants s'associe à la Journée Mondiale du SIDA.

Journée mondiale du SIDA Le rapport 2004 de l'Onusida estime à 37,8 millions le nombre de personnes vivant aujourd'hui avec le VIH. L'épidémie reste extrêmement dynamique et tendrait même à s'accroître, les nouveaux cas d'infection se situant dans une fourchette de 4,2 à 6,3 millions. Le virus a tué 3 millions d'êtres humains en 2003 et plus de 20 millions depuis les premiers cas recensés en 1981.



Journée mondiale du SIDA Le 1er décembre a été déclaré Journée Mondiale du SIDA en 1988.
Axée sur les femmes et les filles face au VIH et au SIDA, la campagne internationale 2004 décline thèmes et actions selon les directives du Ministère de la Santé de chaque pays.

Les objectifs suivants ont été retenus en France :
  • prévenir les nouveaux cas d'infection en direction des femmes, notamment d'Afrique subsaharienne, d'Afrique du Nord et des Caraïbes, en promouvant l'utilisation du préservatif féminin ou en proposant d'autres outils de prévention spécifiques,
  • inciter au dépistage en direction des femmes, notamment de ces régions, par le relais de femmes leaders de leur communauté, par exemple,
  • promouvoir l'égalité de tous et toutes au traitement.


Cette date du 1er décembre 2004 a été choisie par SOS Enfants pour promouvoir une nouvelle opération en faveur des orphelins du sida, en partenariat avec le point d'Ecoute de Gisenyi au Rwanda.


Touché de plein fouet par les ravages de ce véritable fléau, le Rwanda compte aujourd'hui des milliers d'orphelins cruellement frappés par le décès de leurs parents.

Journée mondiale du SIDA Pour éviter que des fratries entières, livrées à elles-même et totalement sans ressources, ne viennent grossir le nombre des enfants de la rue,
pour permettre à ces enfants de continuer à vivre dignement,
pour leur offrir les moyens de se construire un avenir et de briser la fatalité,

nous vous proposons aujourd'hui d'agir avec nous en

parrainant une fratrie orpheline.

le rapport de l'Onusida



Journée Mondiale de l'Enfance, 20 novembre 2004


Sos Enfants s'associe à la Journée Mondiale de l'Enfance.


Journée mondiale de l'enfance « Rien n’est plus important que de bâtir un monde dans lequel tous nos enfants auront la possibilité de réaliser pleinement leur potentiel et de grandir en bonne santé, dans la paix et dans la dignité. »
Kofi A. Annan
secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies


Le 20 novembre est le jour anniversaire de l’adoption par l’Assemblée Générale des Nations Unies de la Déclaration des droits de l’enfant, en 1959, et de la Convention relative aux droits de l’enfant, en 1989.

Cette date du 20 novembre 2004 a été choisie par SOS Enfants pour démarrer une nouvelle opération en faveur des orphelins du sida, en partenariat avec le point d'Ecoute de Gisenyi au Rwanda.


 
Touché de plein fouet par les ravages de ce véritable fléau, le Rwanda compte aujourd'hui des milliers d'orphelins cruellement frappés par le décès de leurs parents.

Pour éviter que des fratries entières, livrées à elles-même et totalement sans ressources, ne viennent grossir le nombre des enfants de la rue,
pour permettre à ces enfants de continuer à vivre dignement,
pour leur offrir les moyens de se construire un avenir et de briser la fatalité,

nous vous proposons aujourd'hui d'agir avec nous en

parrainant une fratrie orpheline.

16:53 Écrit par SOS Enfants | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |